Emploi et traduction des unités phraséologiques en lituanien dans « La vie devant soi » de Romain Gary
Straipsniai
Viktorija Rogalskaja
Vilniaus universitetas
https://orcid.org/0000-0001-8891-6934
Aurelija Leonavičienė
Vytauto Didžiojo universitetas
Publikuota 2020-12-09
https://doi.org/10.15388/Verb.12
HTML

Kaip cituoti

Rogalskaja V. ir Leonavičienė A. (2020) „Emploi et traduction des unités phraséologiques en lituanien dans « La vie devant soi » de Romain Gary“, Verbum, 110, p. 1. doi: 10.15388/Verb.12.

Santrauka

Le but de cet article est d’analyser une répartition des unités phraséologiques et les stratégies de leur traduction dans le roman « La vie devant soi » de Romain Gary et répondre aux questions suivantes : Quelles unités phraséologiques sont utilisées dans le roman et comment transmettent-ils des idées de l’auteur ? Quelles stratégies de la traduction des unités phraséologiques étaient utilisées par la traductrice Jūratė Navakauskienė et pourquoi ces stratégies ont été choisies ? Lors de l’analyse de l’emploi des unités phraséologiques dans le roman, parmi les groupes prédominants nous avons identifié ceux des unités phraséologiques qui représentaient les phénomènes du monde intérieur de l’homme, des relations entre les gens et la vie sociale. Notre analyse de la traduction nous permet de constater les stratégies les plus fréquentes celles de la traduction par paraphrase, par les équivalents et par le synonyme phraséologique. Dans notre recherche, nous parlons également du style de Romain Gary et de l’importance de l’emploi des unités phraséologiques dans son roman. Les résultats de notre recherche nous permettent d’affirmer que la traductrice maîtrisait bien les connaissances linguistiques et extralinguistiques dans les contextes donnés, et a effectué le choix créatif des stratégies de la traduction.

HTML
Kūrybinių bendrijų licencija

Šis kūrinys yra platinamas pagal Kūrybinių bendrijų Priskyrimas 4.0 tarptautinę licenciją.

Susipažinkite su autorių teisėmis žurnalo politikoje skiltyje Autorių teisės.