La multifonctionnalité des constructions françaises avec le verbe finir : étude basée sur un corpus français-lituanien
Straipsniai
Vita Valiukienė
Vilniaus universitetas
Lina Dubikaltytė-Raugalienė
Vilnius Gediminas Technical University, Lithuania
Publikuota 2021-09-15
https://doi.org/10.15388/Kalbotyra.2021.74.13
PDF

Reikšminiai žodžiai

adverbe de temps
adverbe de phrase
connecteur discursif
f, construction parenthétique
multifonctionnalité

Kaip cituoti

Valiukienė V. ir Dubikaltytė-Raugalienė L. (2021) „La multifonctionnalité des constructions françaises avec le verbe finir : étude basée sur un corpus français-lituanien“, Kalbotyra, 74, p. 247-267. doi: 10.15388/Kalbotyra.2021.74.13.

Santrauka

Ayant pour base le Corpus parallèle de Textes Littéraires (CTLFR-LT), composé des documents littéraires français et de leurs traductions vers le lituanien, le présent article vise à confirmer que le verbe français finir, faisant partie de différentes constructions morphosyntaxiques, peut véhiculer une grande plurivocité de sens. Tout en conservant sa signification basique de la fin, le verbe finir transmet un grand faisceau d’autres valeurs. Ces dernières, dans les grammaires ou les dictionnaires français monolingues ou bilingues, considérées comme périphériques, apparaissent pourtant statistiquement très significatives dans ces grandes données électroniques que sont lesdits corpus. Le verbe finir en tant que composante des constructions perd sa valeur nucléaire et les constructions s’apparentent alors beaucoup à des constructions adverbiales ou connecteurs discursifs. Dans la présente contribution l’attention sera portée sur les constructions suivantes:

S((in)anim) + finir + (GN) ;
S((in)anim) + (en) finir de + V(inf) ;
S((in)anim) + finir par + V(inf) ;
Pour finir

PDF
Kūrybinių bendrijų licencija

Šis kūrinys yra platinamas pagal Kūrybinių bendrijų Priskyrimas 4.0 tarptautinę licenciją.

Susipažinkite su autorių teisėmis žurnalo politikoje skiltyje Autorių teisės.