Religinės patirties matmuo Antano Vaičiulaičio ir Paulio Claudelio (Paul Claudel) kūryboje
Straipsniai
Neringa Klišienė
Publikuota 2007-01-01
https://doi.org/10.15388/Litera.2007.1.7992
PDF

Kaip cituoti

Klišienė N. (2007) „Religinės patirties matmuo Antano Vaičiulaičio ir Paulio Claudelio (Paul Claudel) kūryboje“, Literatūra, 49(1), p. 25-38. doi: 10.15388/Litera.2007.1.7992.

Santrauka

L’article présente une analyse d’Antanas Vaičiulaitis et de Paul Claudel, représentants de deux cultures différentes. Comme base d’analyse est vue la dimension de l’expérience religieuse, le champ de cette expérience étant traité comme une rencontre éventuelle des auteurs lithuanien et français. L’expérience religieuse apparaît comme un des facteurs structuraux de leur poétique, ce qui permet de parler d’un lien de fond entre les textes de Vaičiulaitis et de Claudel.

Chez Vaičiulaitis, c’est une expérience de regard et d’écoute. Claudel, lui, parle de „l’oeil, qui écoute“, qui est lié à la mission du poète: célébrer la Création de Dieu. Le sujet parlant de Vaičiulaitis est déjà, par sa nature et par sa présence celui qui écoute la parole de Dieu. Cette sensation de communion avec toute la Création est perçue, par les deux écrivains, comme une expérience religieuse, et la foi en Dieu comme la réalité concrète et comme le rapport avec celui-ci.

L’expérience religieuse est pour Vaičiulaitis et pour Claudel, est ce qui constitue l’harmonie du monde, ce qui concrétise certaines idées du nouvel humanisme chrétien, entre autres, l’idée de la rencontre de l’homme et de la transcendence.

PDF

Susipažinkite su autorių teisėmis žurnalo politikoje skiltyje Autorių teisės.